Menu

LES ARTISTES ASSOCIÉS

 

 

Plusieurs artistes sont associés au projet pour plusieurs saisons : Alice May et Garance Rivoal de la compagnie angevine Plateau K et Mickaël Le Mer, chorégraphe de la compagnie S’Poart.


ALICE MAY ET GARANCE RIVOAL - PLATEAU K

2ème saison

Après une première année de résidence sur le territoire qui a donné lieu à de très belles rencontres artistiques, notamment avec les adolescents dans les collèges du territoire ou avec le centre socio-culturel des coteaux du Layon, Alice et Garance poursuivent leurs activités de sensibilisation et d’éducation artistique en lien avec leurs projets de création. Le spectacle ADN sera créé à Faye d’Anjou en résidence en septembre pour une diffusion en octobre. En lien avec le spectacle, un épisode parallèle, « Alors, on fait quoi ? » sera joué dans les établissements scolaires suivi d’un atelier sur le thème du harcèlement à l’école. En lien avec les prochaines créations de la compagnie, un atelier théâtre sur les thèmatiques du réchauffement climatique et des crises migratoires, sera organisé sur le territoire en lien avec les compagnies amateurs et les médiathèques.

 

"Après moi le déluge" - Ateliers théâtre autour des thématiques du climat et des migrations

Alice May et Garance Rivoal s’intéressent de près dans leur travail aux problématiques sociétales, particulièrement celles de l’acceptation de l’Autre mais aussi des évolutions de la société, questions propres à être mises en abyme dans la pratique du théâtre dont la dimension collective est au cœur. Au travers du diptyque de spectacles Le réflexe de Moro et Le projet AA (titre provisoire), respectivement écrits par Alice May et Garance Rivoal et créés sur les saisons 20/21, les sujets d’une catastrophe climatique et de flux migratoires exacerbés seront mis en travail.

Rencontrer les publics concernés par ces problématiques et se nourrir des échanges qui en résultent représente une richesse pour les deux metteures en scène - autrices. Le fil rouge de la compagnie est de parler de la marche du monde au travers d’histoires intimes, de faire un théâtre documenté mais pas documentaire, d’inviter le spectateur à voyager à travers une fiction dont il ressortira peut-être modifié…

La compagnie Plateau K propose de mettre en place un dispositif de stages autour des thématiques de la gestion de la catastrophe et de l’accueil des réfugiés et ceci en lien avec ses projets théâtraux en cours de création, Le réflexe de Moro et Le projet AA (titre provisoire). La formule se composerait de deux stages pour les amateurs adolescents et adultes, l’un au printemps, l’autre à la rentrée 2019. Le premier sera dirigé par Alice May et aura pour thème notre rapport intime à l’effondrement climatique, au travers des discours collectifs puis de notre imaginaire personnel. Le deuxième stage sera proposé aux personnes en situation d’exil et d’insertion dans la société française ainsi qu’aux membres du premier groupe et interrogera les mécanismes de la rencontre. Une présentation publique du travail aura lieu à la fin de cette deuxième session de stage. Les participants à ces ateliers seront plus tard conviés à assister à la création des spectacles sur leur territoire dans le cadre de Villages en Scène.

Objectifs :

- Transmettre le goût du théâtre à des participants pas encore initiés aux codes du spectacle vivant.
- Développer en eux la capacité au travail en groupe ainsi que les qualités d’empathie, d’écoute et de bienveillance, indispensables pour le mener ce travail.
- Permettre de faciliter la prise de parole individuelle et l’expression de soi grâce à la confiance en soi et dans les autres et à la libération de son imaginaire.
- Faire acquérir aux participants une autonomie en leur faisant découvrir un nouveau cadre de travail.
- Questionner le groupe sur les évolutions de la société et l’acceptation de l’Autre.
- Valoriser les participants grâce à une présentation de fin d’ateliers devant leurs amis et familles.
- Aborder les thématiques actuelles systémiques (écologiques, sociales économiques) de collapsologie, changements climatiques, résilience, transition, crise migratoire, hospitalité.
- Faire se rencontrer des publics : immigrés francophones ou non francophones et adultes et adolescents amateurs de théâtres.

Ateliers dirigés par les deux intervenantes metteures en scène, comédiennes et autrices en alternance sur les deux stages.  Techniques : retransmission vidéo au plateau. Caméra, vidéo-projecteur, câble de retransmission en direct.
 

public concerné : amateurs adultes et adolescents de la communauté de communes du Layon ainsi que dans un deuxième temps réfugiés et demandeurs d’asiles mis en relation par des associations favorisant l’accueil et l’intégration des exilés. 

Premier groupe au nombre maximum de 15, deuxième groupe de 10 personnes, de manière à être 25 lors de la deuxième session de stage.

Ouvert aux adolescents et adultes.


MICKAËL LE MER

S.chassard

Chorégraphe de la Cie S'Poart

1ère saison

Nous allons partager les trois prochaines saisons avec Mickaël Le Mer. Si son écriture chorégraphique s’appuie sur le langage Hip Hop, son univers artistique couvre un spectre plus large, se rapprochant de la danse contemporaine. Ses créations impressionnent et la virtuosité des danseurs n’y est pas étrangère mais il y a quelque chose en plus qui se dégage de ses spectacles : une empreinte particulière qui vient de son écriture, qui nous parle du rapport aux autres et qui nous atteint au coeur. Cette collaboration va permettre de réaffirmer la danse hip hop comme un mouvement artistique à part entière, pour briser les frontières entre les danses, tisser des liens entre des artistes d’univers différents et donc créer du lien entre les habitants. Plusieurs ateliers auprès des collèges et des cours de danse vont être organisés, ainsi qu’un projet de création avec des danseurs amateurs qui sera diffusé lors d’Horizon danse.